STOP AU CALVAIRE DES LÉVRIERS ESPAGNOLS

LA CHASSE SE TERMINE EN ESPAGNE, … ET C’EST LE CALVAIRE DES GALGOS ET DES PODENCOS QUI COMMENCE AVEC LA BARBARIE IMPITOYABLE DES GALGUEROS (CHASSEURS) QUI VIENNENT DE LES EXPLOITER ET PRETENDENT AVOIR A VENGER LEUR HONNEUR ! Pleins feux sur les exactions des galgueros pour qu’un jour, avec votre aide et le courage du Gouvernement Espagnol au sein de l’EUROPE, il y soit mis FIN une fois pour toutes !

Depuis quelques années, en découvrant cette barbarie insoutenable, le cri de nombreuses Associations comme la nôtre, créée en 2012, s’est élevé pour DÉNONCER et FAIRE CESSER ces abominations, OBTENIR la reconnaissance des Lévriers Espagnols, Galgos et Podencos, comme « êtres sensibles », acquérant par-là même –c’est terrible de devoir en passer par-là, mais c’est là le fonctionnement de nos sociétés dites « civilisées »– le droit à être respectés et protégés, et ouvrant à la sanction légale de toute action contrevenant au bon traitement de ces animaux.. A ce jour, les Galgos et les Podencos continuent de faire les frais d’une application si timide de la législation, si peu courageuse, si peu engagée, que le chiffre des sacrifiés n’a pas régressé.

 

L’ESPAGNE est réputée pour son goût de la fête (fiesta), sa chaleur humaine, son soleil et ses paysages somptueux. MAIS DERRIÈRE TOUT CELA, en particulier dans le Sud de l’ESPAGNE, se déroule EN TOUTE IMPUNITÉ, CHAQUE ANNÉE A CETTE ÉPOQUE, A LA FIN DE LA CHASSE, et depuis des années le MARTYRE de 50.000 lévriers Espagnols, Galgos et Podencos, suppliciés et mis à mort par les galgueros (chasseurs), pour ceux d’entre eux qui sont estimés avoir « mal chassé », et ceci, sous couvert de tradition, pour « venger l’honneur du chasseur » !!! Le Galgo et le Podenco son « cousin », ne sont pas reconnus par les galgueros comme animaux de compagnie, mais comme de vulgaires outils de travail, maltraités la plupart du temps. Quand ces lévriers ne sont pas mis en demeure de « bien chasser », ils font l’objet de paris à la course, ou, s’agissant des femelles, sont exploitées à fonds, jusqu’à ne plus pouvoir, pour mettre bas à des petits qui prendront la relève de ceux qui ne sont plus assez bon à la chasse. Les maltraitances s’appliquent quel que soit l’âge, comme en témoigne l’état de ce chiot.

 

 

Dans leur préoccupation et leur détermination à « venger leur honneur », les galgueros font preuve d’une imagination sans bornes dans la cruauté (voir ci-dessous la BIBLE DU GALGUERO). Leur degré de perversité atteint des sommets. En voici quelques exemples et illustrations : certains lévriers sont abandonnés en forêt, après leur avoir brisé les 2 pattes avant, ou dans des caves sans hygiène, attachés très court sans eau ni nourriture, où ils meurent dans leurs excréments, de faim, de soif, d’épouvante, de douleur, sans espoir d’être entendus. Beaucoup sont pendus, les pattes à fleur de sol pour renforcer leur martyre. Certains sont brûlés vifs. D’autres sont mutilés, on va jusqu’à leur arracher les yeux. Ils sont blessés au couteau. On leur fait boire de l’eau de javel. On les jette vivants dans des puits de 15 mètres de profondeur. On les brûle à l’acide. On les abandonne après leur avoir enfourné un bout de bois dans la gueule que l’on scotche, les affamant et les assoiffant sans issue, …Certains sont traînés sur le macadam attachés derrière des véhicules en marche jusqu’à ce que mort s’ensuive… Le galgo DOIT souffrir !

 

 

 LA FIN DE LA PÉRIODE DE CHASSE QUI INTERVIENT EN CE DÉBUT DU MOIS DE FÉVRIER EST L’OCCASION QUE NOUS SAISISSONS A NOUVEAU DE POINTER LE DOIGT SUR CES PRATIQUES INACCEPTABLES, D’EN APPELER AU COURAGE DU GOUVERNEMENT ESPAGNOL AUQUEL IL REVIENT DE REFUSER ET DE CONDAMNER SEVEREMENT DES PRATIQUES CERTES « ANCESTRALES » MAIS SANS AUCUN DOUTE « BARBARES » ET « NULLEMENT JUSTIFIABLES » PAR UNE QUELCONQUE TRADITION. IL SUFFIT ! QUE LES LÉVRIERS ESPAGNOLS NE SOIENT PLUS JAMAIS SACRIFIES, TORTURES, SUR L’AUTEL D’UNE TRADITION QUI COUVRE EN RÉALITÉ L’EXPRESSION DE LA BRUTALITÉ, DE LA VIOLENCE, DU VICE ET DE LA PERVERSITÉ, ET PARFOIS LE MANQUE D’EDUCATION.

Chaque fois que possible, nous ne manquons pas de communiquer sur la réalité de cette barbarie et son effroyable impunité, sur lesquelles NOUS NE POUVONS PLUS FERMER LES YEUX (journaux, radio, télévision, manifestations, réseaux sociaux, …), et nous en appelons au courage des Députés Européens à se mobiliser pour la défense des droits des lévriers espagnols. En faisant savoir dans votre entourage le martyre que connaissent ces animaux chaque année à cette période en particulier, en informant largement sur leur sort via les réseaux sociaux, vous contribuerez à SAUVER CES ANIMAUX DU MARTYRE et ainsi à faire progresser l’Humanité qui s’honorera à NE PLUS ACCEPTER. Les crimes qui sont encore aujourd’hui perpétrés par les galgueros à l’égard des animaux, pourraient être, si nous n’y prenons pas garde, ceux qui seront perpétrés un jour à l’égard des « humains ». En obtenant un jour le respect de la vie et du droit au bien-être et à l’amour des « êtres sensibles » que sont les galgos et les podencos, nous aurons contribué à transmettre à nos enfants un monde meilleur.

 

LE CALVAIRE DE NOS PROTÉGÉS ADOPTES

Visionnez aussi ces vidéos faite par Waggingtale Films.

 

 

LES LÉVRIERS ESPAGNOLS ONT BESOIN DE NOTRE COURAGE ET DE NOTRE ENGAGEMENT, SI PETIT SOIT-IL. SOUTENONS SANS RELÂCHE DANS CETTE CAUSE LES BENEVOLES DES REFUGES ESPAGNOLS QUI LUTTENT LOCALEMENT AVEC DES MOYENS DÉRISOIRES POUR SAUVER ET PROTÉGER LES LÉVRIERS, AU SECOURS DESQUELS NOUS ALLONS CHAQUE ANNÉE AVEC LE CONVOI DE L’ESPOIR !

D’AVANCE, MERCI A VOUS.

 

Si vous souhaitez nous aider, nous soutenir, vous pouvez remplir le bulletin d’adhésion disponible sur notre site, et/ou visiter celui-ci pour découvrir tout ce qu’il vous est possible de faire.

 

Alexia & Marie-Annick

Team GALGOS

You can leave a response, or trackback from your own site.

12 Responses to “STOP AU CALVAIRE DES LÉVRIERS ESPAGNOLS”

  1. François-Xavier dit :

    Bonsoir

    Nous avons été famille d’accueil pour une association qui hélas n’est plus en activité. Pendant cette période nous avions en garde une galga qui se prénommait munela. Elles est arrivée à la maison en 2017 et depuis elle est dans notre canapé car nous n’avons pas pu la voir partir. C’est une crème qui est maintenant joyeuse et qui profite de chaque rayon de soleils pour lézarder sur la terrasse. Elle a 8 ans et elle commence à jouer et n’hésite pas s’exprimer ( au bout de 3 ans quand même). c’est une princesse qui mérite sa retraite.
    Je ne comprends pas comment on peut avoir de tels agissements envers ces animaux qui restent fidèles à l’homme et qui ne montrent aucunes agressivités.

    François-Xavier le papa complètement gaga ana Lucia gaga

    • Marie-Annick dit :

      Merci à vous, François-Xavier et Ana Lucia ! Munela a trouvé avec vous sa famille de coeur. Elle a rencontré la chance sur son chemin, et comme cela fait du bien de la savoir aimée ainsi. MERCI.

  2. Gisele dit :

    On a beau savoir et voir , c’est toujours avec émotion et les larmes aux yeux que je lis et visionne photos et vidéos.
    Bien sûr je ne comprendrai jamais car les demeurés qui font subir aux animaux quels qu’ils soient de tels supplices ne sont pas humains mais des êtres malfaisants dont la société se passerait bien et qu’en plus ils profitent de l’absence de lois dont ils usent et abusent !
    On parle de traditions qui martyrisent des êtres sensibles , ce ne sont pas les traditions de danses folkloriques ou de fêtes ( sans animaux ) qui elles peuvent perdurer !
    On est en 2021 et certains en sont encore à l’âge de bronze ! ( et encore c’est une mauvaise comparaison car eux ne chassaient que pour se nourrir )
    Il faut multiplier les journées d’informations, mobiliser le plus grand nombre , en parler , les actions sont nombreuses !
    En tout cas nous ne baisserons jamais les bras !
    Merci à notre tandem de choc , Alexia et Marie-Annick pour ce dossier dur mais nécessaire !

  3. Gisele dit :

    Signée Marie-Annick et transmise à mes contacts !
    Bisous

    • Marie-Annick dit :

      C’est bien dit, Gisélou, c’est tout à fait cela ! La brutalité, la violence et la perversité n’ont malheureusement pas d’âge. REVELER AU GRAND JOUR, DENONCER ET S’ELEVER CONTRE CES COMPORTEMENTS, EN APPELER AU COURAGE DES GOUVERNEMENTS ET DE TOUS LES ELUS A LEGIFERER ET A CONDAMNER-SANCTIONNER, SONT SANS DOUTE LES CAPS LES PLUS SURS A TENIR POUR PARVENIR A METTRE FIN UN JOUR AUX AGISSEMENTS DES TORTIONNAIRES.
      L’EDUCATION DES ENFANTS AUSSI DEVRAIT ETRE AU CENTRE DES PREOCCUPATIONS SUR CES QUESTIONS, CAR C’EST EUX QUI FONT L’AVENIR. Bisous !

  4. Teresa dit :

    Malheureusement le gouvernement et la police espagnole semblent indifférents au sort de ces chiens. Comment faire pour qu’ils agissent enfin ? Car ces tortionnaires restent impunis ce qui est scandaleux…

  5. celia69 dit :

    Un grand bravo à ALEXIA et MARIE ANNICK pour cet article aussi informatif qu’édifiant
    Petite évolution dans les mentalités au fil des années, mais cela va très lentement, beaucoup trop lentement….
    L’information est primordiale et nécessaire même si les images sont très douloureuses à visionner mais le but est de faire prendre conscience que cela existe et qu’il faut agir pour que toutes ces atrocités cessent
    Nous y croyons et en tout cas nous œuvrons de toutes nos forces pour cette cause
    Nous avons besoin de votre soutien quelque soit la façon dont vous pouvez nous aider
    Toute aide est précieuse pour ces martyrs

    • Marie-Annick dit :

      MERCI, Célia ! L’information est en effet primordiale. Heureusement que nous sommes nombreux à batailler pour que l’on n’accepte plus ces pratiques immondes, indignes de notre condition d’êtres humains. Belle journée demain, quoiqu’il en soit. Atteindre le but n’est pas encore à portée de main sans doute, mais notre solidarité, nos voix et nos actions ensemble font avancer les choses sans nul doute. C’est une grande et une lourde « machine » à « secouer » et à « éveiller » au respect et au bien-être animal, mais ce n’est pas mission impossible. Il faut patience et constance, force et détermination. Prêter main forte aux bénévoles en Espagne comme le fait notre Association depuis sa création par Jean-Philippe, est également tellement bienvenu ! Je suis souvent fière d’appartenir à l’Association GALGOS qui su prendre les bonnes orientations pour être efficace dans ce combat.

Leave a Reply

Powered by WordPress | Designed by: buy backlinks | Thanks to webdesign berlin, House Plans and voucher codes